Pirelli a répondu aux critiques de Lewis Hamilton

Nouvelles

L’ingénieur en chef de Pirelli, Simone Berra, a répondu aux commentaires du pilote Mercedes Lewis Hamilton, qui a déclaré que les pneus actuels de Formule 1 avaient une fenêtre de fonctionnement trop étroite.Lors du récent Grand Prix de Miami, Hamilton a décrit les pneus Pirelli actuels comme ses « moins préférés » depuis que la société italienne est devenue l’unique fournisseur de pneus pour la F1 en 2011. Hamilton a suggéré que les pneus ont une fenêtre très limitée pendant laquelle ils fonctionnent de manière optimale.

Berra a reconnu que le problème ne vient pas nécessairement des pneus eux-mêmes, mais plutôt du reflet de la façon dont la compétitivité de la grille de Formule 1 a augmenté ces dernières années. Il a expliqué que la gestion et les réglages de la voiture sont devenus des facteurs encore plus critiques. »Chaque pneu a une fenêtre de performance maximale, et la fenêtre de fonctionnement est simplement une définition que nous utilisons. En définissant cette fenêtre, nous prenons un certain pourcentage de perte d’adhérence comme point de référence », a déclaré Berra.

que la perception d'une fenêtre de

L’ingénieur Pirelli a suggéré que la perception d’une fenêtre de fonctionnement étroite aurait pu être moins perceptible dans le passé, lorsque les écarts de performances entre les voitures et les pilotes étaient plus grands. « Il y a 15 à 20 ans, les voitures ou les pilotes étaient souvent séparés d’une demi-seconde, voire de sept dixièmes de seconde, donc on n’accordait pas autant d’attention aux nuances », a-t-il expliqué.Cependant, Berra a noté que la grille est devenue beaucoup plus serrée ces dernières années, la moindre différence de performance s’avérant cruciale. « Mais maintenant, la compétition est si serrée, et même un dixième de seconde fait une grande différence », a-t-il déclaré.

Berra a également reconnu que les derniers composés de pneus Pirelli, en particulier le C4 et parfois le C5 encore plus tendre à haute température, ont le potentiel d’offrir des performances de pointe très élevées. Mais il a déclaré que certaines équipes ont encore du mal à extraire systématiquement le potentiel maximum des pneus. »Nous comprenons que les pneus C4, et dans certains cas les C5 à haute température, ont beaucoup de potentiel à leur apogée. Certaines équipes ne parviennent pas toujours à obtenir ces performances maximales. C’est en partie dû aux pneus, mais cela dépend aussi d’un beaucoup de choses sur la voiture, la configuration de la suspension et la façon dont la voiture peut utiliser le potentiel du composé », a expliqué Berra.

Berra a également reconnu

Dans l’ensemble, l’ingénieur en chef de Pirelli a semblé suggérer que l’étroitesse perçue de la fenêtre de fonctionnement des pneus est davantage le produit de la compétitivité accrue en tête de la grille de F1, plutôt que d’un défaut des pneus Pirelli eux-mêmes. Il a indiqué que la société italienne continue de travailler pour fournir des pneus offrant un bon équilibre entre performances et cohérence sur l’ensemble du peloton.

Êtes-vous d'accord avec le point de vue de Pirelli sur les problèmes de performance des pneus soulevés par Lewis Hamilton?
Oui, l'explication de Pirelli selon laquelle la fenêtre de pneus perçue plus étroite est due à une compétitivité accrue sur la grille est logique.
100%
Non, Pirelli devrait se concentrer davantage sur la fourniture de pneus avec une fenêtre de performances optimales plus large.
0%
Voted: 1

Notez cet article
Lewis Hamilton
Ajouter un commentaire